Skip to main content

les Chevaux de Congor

Ecole d'attelage - Equit'Harmonie - Autres prestations

Accueil  Qui sommes-nous ?  Nos prestations  Equitation   Equitation holistique  Mariage   Location de calèche  Marais Salants   Galerie photos  Contactez-nous  Plan du site  Liens partenaires   
Qui sommes-nous ?
En 2005, lCdC - les Chevaux de Congor, est créée sous la forme d'une association loi 1901. Le projet est né de la volonté de Guyonne Dugast Rouillé, monitrice diplômée d'Etat (BEES 1er degrés) de faire sa passion un métier.
 
Avant ses 5 ans Guyonne débuta l'équitation sur shetland : la passion était là et jamais elle ne la quittera malgré ses années de Fac qui l'empêcheront de pratiquer régulièrement ... 
Son travail à Paris ne lui permet pas au début de pratiquer mais elle se nourri du savoir de l'Equitation de Tradition Française par ses lectures dont les livres de Michel Henriquet, et bien sûr du Maître Nuno Oliveira, de l'ouvrage de son élève D.Diogo de Bragance ... plus récemment de celui de Kathy Amos-Jacob ...Etc

L'idée germa de passer le Monitorat pour transmettre cet amour du cheval et de son éducation.
Un double projet naquis alors celui d'assurer des séances en mini groupe et celui de participer au développement de la pratique de l'attelage dans le respect du cheval avant tout ...
La race Haflinger pour les poneys est choisie pour une double raison. 
Car bientôt on appelle Guyonne pour des sé"ances d'équithérapie : les enfants hospitalisés sont alors ravis de ces têtes blondes au caractère fripon et à l'œil vif. 
L'équipe médicale et les kinésithérapeutes ont besoin d'équidés de taille moyenne pour soutenir facilement les cavaliers à l'équilibre instable.
 
La presqu'île et les chemins communaux de Guérande ouvrent les portes à l'attelage. La création d'une école d'attelage pour tout public s'imposeet prend même le pas sur le rêve initial...
 
Puis en 2010/2011, le partenariat avec les Calèches de Versailles, ouvrent les portes de la ville royale aux haflinger : Guyonne sillonnera alors les rues pour promener les touristes et continuera l'enseignement au coeur de la plaine de Versailles, à 20 km à l'Ouest de la capitale et 30 mn de Paris-centre ! C'est un nouveau challenge qui commence ... avec comme ambition de pouvoir se partager entre les 2 sites selon les périodes !
2012 marque le choix de concentrer l'activité exclusivement sur la presqu'île de Guérande ! Mais rapidement l'évidence est là : les marais l'appellent et elle s'installent définitivement à Congor dans l'idée d'y rester coûte que coûte !
 
 
Mais l'idée principale demeure : la pratique de l'attelage ne se limite pas à l'apprentissage du meneur, mais tout autant au dressage et à l'éducation des chevaux.


Ici, nous pratiquons et nous défendons l’Equitation de Tradition Française et nous le revendiquons depuis son inscription comme étant une richesse mondiale à sauvegarder par l'UNESCO

« L’équitation de tradition française est un art de monter à cheval ayant comme caractéristique de mettre en relief une harmonie des relations entre l’homme et le cheval. Les principes et processus fondamentaux de l’éducation du cheval sont l’absence d’effets de force et de contraintes ainsi que des demandes harmonieuses de l’homme respectant le corps et l’humeur du cheval. La connaissance de l’animal (physiologie, psychologie et anatomie) et de la nature humaine (émotions et corps) est complétée par un état d’esprit alliant compétence et respect du cheval. La fluidité des mouvements et la flexibilité des articulations assurent que le cheval participe volontairement aux exercices ».

Source : UNESCO

 
 issu d'un article de presse :
Passionnée, cavalière depuis plus de vingt ans,
Guyonne transmet sa passion avec conviction.  
 
Le nom ne vous dira rien dans le monde du cheval, bien que les arrières grands-parents aient été éleveurs en Normandie en leur temps.
 
Guyonne découvre les poneys à quatre ans et ne pratique qu'occasionnellement dans son enfance. Adolescente, elle ne participe qu'à quelques concours club. « Mes parents n'avaient rien à voir avec le milieu. Autant dire qu'aimer les chevaux jusqu'à en vivre était impensable. Les études primaient ! ».
 
Après des études de Droit à Nantes, elle débute sa carrière professionnelle à Paris chez un commissaire priseur et se spécialise dans les tableaux de Maître du 18e aux 20e siècles dans un cabinet d'expertise. Entre Drouot et les collections privées, Guyonne poursuit cependant sa pratique de l'équitation. Sa passion pour l'Art et le cheval la rapproche inévitablement de l'attelage, qu'elle découvre au centre d'attelage de la Forêt de Fontainebleau.
 
Sa quête de perfectionnement conduit Guyonne en Andalousie chez Juan Maria Marquez-Ortega, meneur ex-champion d'Espagne. Elle passe plusieurs semaines à entraîner les chevaux andalous et de pure race espagnole pour la Feria de Jerez, au printemps 2001.
 
Désormais décidée à faire de sa passion un métier, elle quitte les salles des ventes de Paris pour se consacrer à l'entraînement des chevaux de course (galopeurs) pendant un peu plus d'un an ... mais elle veut transmettre sa passion  : elle sera enseignante !
 
Guyonne poursuit sa formation auprès d'un ancien cavalier de niveau international, Daniel Constant, Instructeur, entraîneur de nombreux cavaliers d'obstacle de première catégorie et spécialisé pour redresser les chevaux réputés difficiles. En 2005, elle réussit avec succès son monitorat, option CSO-ancienne version- au Haras de Hennebont (56).
 
Enfin, une formation complémentaire auprès de la Fédération Handisports donne à Guyonne les compétences pour accueillir le public handicapé et assurer les séances d'équithérapie en collaboration avec les équipes médicales des centres spécialisés de la presqu'île guérandaise.
 
En 2006, Guyonne crée sa propre structure pour promouvoir l'attelage et l'équitation pour tous : l'association les Chevaux de Congor est née.
 
Depuis 2009 et la formation de l'attelage à 4, Patrick Rébulard, meneur réputé avec 30 ans de compétitions internationales à son actif, suit et coach Guyonne.
Les touristes qui viennent profiter de sorties attelées bénéficient de la gamme des véhicules des "Attelage Patrick Rébulard".
 
Pas de méthodes pré-établies, les séances de travail s'adaptent à la condition physique et mentale du cheval ainsi qu'à celles du cavalier.
 
Une seule exigence : transmettre l'amour du travail bien fait, dans le calme et la décontraction.
Ainsi, à l'automne 2010, Guyonne a débourré 2 welsh pour le compte du Musée Vivant du Cheval de Chantilly. Ces 2 poneys attelés en moins d'un mois ont animé le grand spectacle de Noël !
 
Portraits des habitués : 6 chevaux / poneys pour vous servir !
 
Morgan (Haflinger - 2000)
« Je n'avais jamais vu un attelage avant. Ca a bouleversé ma vie : désormais, le chef, c'est moi et je mène mes camarades. J'ai plus d'expérience et c'est mon dada... Je ne manque pas d'humour... »
 
 
Ned (Haflinger - 2001)
« Je suis le sage toujours tranquille. Nous formons une sacrée équipe avec Morgan. J'ai bien de la chance d'être aussi bien entouré. Il m'a appris à donner du fil à retordre aux apprentis meneurs... »
 
 
Jerez (Haflinger - 1997)
« Je suis l'impétueux dans l'attelage à 4...mon brillant m'a amené à être en volée droite! Je n'aime pas la solitude : je suis rarement attelé en solo... »
 
 
Kingo (Haflinger - 1998) 
« Je suis la force tranquille du team : par ma puissance je peux sortir l'attelage de toutes les mauvaises situations! Mon dos est large et je suis préposé à la voltige pour les séances de mise en selle! »
 
SADIO (Lusitanien (Véga) 2002)
« Je suis un Seigneur ... déçu par certains humains je ne me livre plus à n'importe qui... Ecorché vif, il en aura fallu de la patience à Guyonne pour retrouver toute ma technique et la fixer à nouveau pour me mettre dans les mains des élèves 
 
Athéna (OC 2010)
« On dit de moi que je sui une jument qualiteuse et je reçois l'enseignement des grands suivant les principes de Dressage pur issus de la tradition Française 

Prime (Haflinger 2003)
« Je suis le cadet de la troupe! Arrivé non débourré à la selle : j'ai accepté Guyonne en deux jours sur mon dos sans crainte! J'ai encore beaucoup de chose à voir et à apprendre...» Décédé en 2014 d'une crise cardiaque dans le pré ...
 
 
Lugano (Holsteiner - 1991)
« Je suis l'ancien cheval de Patrick Rébulard : j'ai participé à de nombreux concours internationnaux à 4. Aujourd'hui, c'est la vie rêvée au pré avec un entrainement varié car Guyonne m'a fait découvrir les barres et j'adore sauter d'autant qu'avec ma puissance je ne suis pas limité! Mais je suis davantage fait pour le dressage et être attelé...»
 Décédé suite à un AVC en 2015
            
 
 
SUIVEZ NOS ACTUALITES AVEC FACEBOOK : marais en calèche sur FB